Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Marc Carrère
  • : Récits et photos de voyages et balades en Camping-Car en france ou à l'étranger.
  • Contact

Profil

  • Marc Carrère
  • Marié à Françoise. 2 Filles
 Corinne et Laurence.
 4 Petits enfants
 Maëlle, Tristan, Arnaud, Enora.
 Retraité.
 Camping-Cariste depuis 2005.
  • Marié à Françoise. 2 Filles Corinne et Laurence. 4 Petits enfants Maëlle, Tristan, Arnaud, Enora. Retraité. Camping-Cariste depuis 2005.

     Le monde n'appartient pas à celui qui le possède, mais à celui qui le contemple.

Catégories

12 mai 2012 6 12 /05 /mai /2012 08:14

 

 

croix-cathare

 

 

repertoire-6 3737

 

  repertoire-6-3788.JPG               Qui étaient-ils ces cathares? Des chrétiens, qui contrairement aux catholiques de l'église romaine, pensaient que Dieu,  être infiniment bon, à qui appartenait l'esprit et le bien, n'avait pu créer Satan, tandis que le mal et le matériel étaient propre  à l'homme. Ils considéraient la vie sur terre comme une épreuve et la mort comme une délivrance. Leur existence était faite de privation, de travail et de non violence. Ils ne reconnaissaient pas les sept sacrements de l'église, seul  le consolament, faisait du simple croyant qui le recevait un parfait. Le parfait devait renoncer à toutes tentations matérielles et désir charnel, de plus, il s'engageait à ne pas craindre le feu du bûcher. Heureusement, ce sacrement n'était souvent conféré qu'au dernier moment de la vie.          repertoire-6-3789.JPG

 

 

 

 

  repertoire-6-3730.JPG   repertoire-6-3770.JPG

          Le village de Cucugnan, rendu célèbre par son truculent curé, conté par Alphonse Daudet dans ses savoureuses lettres de mon moulin, est gardé par deux châteaux. Quéribus, bâti sur une hauteur appartenant à la commune et Peyrepertuse érigé sur une longue crête à une toute petite poignée de kilomètres.

 

 

 repertoire-6-3779.JPG          Un court sentier et quelques marches mènent à la porte de Queribus (rocher des buis). L'emprise au sol est relativement restreinte sur le sommet de ce piton aérien.

 

 

  repertoire-6-3786.JPG   repertoire-6-3799.JPG  

          Les trois enceintes qui le défendaient ne sont pas facile à distinguer pour nos yeux non avertis. La base du donjon est occupé par la salle du pilier. Soutenant quatre croisées d'ogives, sa présence ici serait énigmatique et soulève des questions.

 

 

    repertoire-6-3804.JPG     repertoire-6-3790.JPG     repertoire-6-3807.JPG  

          Remarquable point d'observation et de surveillance de la vallée, le site offre un panorama immense. Si le regard vient buter au sud contre le massif du Canigou, vers l'est, au delà du cap Béard, il se perd dans les brumes méditerranéennes et se dissipe à l'ouest, à travers les plus hauts sommets des Pyrénées ariégeoises.

 

 

  repertoire-6-3733.JPG   repertoire-6-3738.JPG

          En occitan, Peyrepertuse signifie, pierre percée. Mais ce qui surprend le plus en approchant de ce château, c'est l'importance de cet ouvrage. En fait, une deuxième partie, le château royal, a été rajouté à la construction d’origine sur le point culminant de la crête. 

 

 

  repertoire-6-3759.JPG   repertoire-6-3762.JPG

          Passé la porte d'entrée, cette impression n'est pas démentie, et l'on peut remarquer que le chemin de ronde, soutenu par une belle série de corbeaux, était construit en encorbellement.

 

 

  repertoire-6-3743.JPG   repertoire-6-3747.JPG

          Bien entendu, tous les éléments nécessaires à la vie et à la défense d'une forteresse médiévale se retrouvent ici. 

  

 

     repertoire-6-3741.JPG      repertoire-6-3745.JPG      repertoire-6-3746.JPG

         Mur d'enceinte, corps de logis, citernes, chapelle, donjon fendu d'archères sont donc présents.

 

 

repertoire-6-3749.JPG          Un passage sous le donjon donne accès à la partie haute. Les ruines d'une chapelle subsistent sur une élévation du lieu.

 

 

 

repertoire-6-3754.JPG

          Vu du bas, l'escalier Saint Louis, taillé à même le roc paraît redoutable, beaucoup renoncent à son ascension.

 

 

 repertoire-7 3756           C'est bien dommage, car la terrasse du donjon offre une vue quasiment aérienne sur le plus remarquable exemple d'architecture militaire du midi de la France.

 

 

 

repertoire-7 3736

          En élargissant le regard, on reconnaît aisément la silhouette de Quéribus qui veille sur la plaine comme une sentinelle avancée.

 

 

 

Marc Mai 2012

Partager cet article
Repost0

commentaires

Cocs 12/05/2012 09:20

Vertigineux!! Vous en avez admiré de belles choses en quelques jours! Bisous

Marc 12/05/2012 11:49



C'est l'effet camping-car.